Haigo Virginie Gimeno Operations Management

Virginie Gimeno

Operations Manager

NB : Cette biographie a été écrite par Joanna

Virginie est venue nous aider sur une petite mission de publishing au printemps de 2017, et, comme le courant est passé, nous l’avons fait revenir une première, puis une deuxième fois, pour finir par lui proposer le poste de Operations Manager ! On appelle ça un recrutement en agile, sous plusieurs itérations, pour tendre continuellement vers la perfection.

Le rôle d’Operations Manager est au plus près des Haigos et Haibros, et c’est justement ce que Virginie cherchait dans son nouvel environnement de travail : une préoccupation autour de l’humain et une équipe de travail où elle peut s’épanouir. Ses chemins sont complètement orientés par les gens qui l’entourent ; ses cinq années d’études en architecture et sa carrière dans la gastronomie étaient pour elle des rencontres : avec ses profs, avec ses équipes de travail, et avec ses recherches personnelles. Le fait d’être (au moins en partie) autodidacte et d’avoir vécu mille vies est une caractéristique que l’on trouve souvent chez Haigo (voir aussi : Guewen, Maïlys, Felipe).

« La vie est trop courte » s’exclame Virginie, et dans une vie idéale elle sera pédiatre, puis chanteuse de rock, puis chef d’entreprise. Heureusement, Operations Manager, c’est un peu ça … il y a constamment des idées à développer pour quelqu’un comme Virginie qui a été déléguée de classe; elle a toujours aimé défendre les idées des gens (sans être carrément une révolutionnaire).

Chez Haigo on parle de design thinking mais surtout de design doing, et on comprend pourquoi Virginie et Haigo font un bon ménage : « Je suis dans une phase de construction. J’ai très envie de construire des choses, des meubles, des étagères ; penser des choses pour des espaces. En ce moment j’ai très envie de faire du tricot, de la créa et de la conception pour tout. »

Une astuce pour Haigo récoltée de son passé d’architecte ? « Les archis sont à côté de la plaque pour mener le projet en entreprise. Ils ont besoin de travailler comme Haigo et aller mieux comprendre les usages des gens. Il faut arrêter de penser à la places des autres. »